Un tribunal algérien a condamné à mort jeudi 49 personnes pour le lynchage en 2021 en Kabylie d'un homme accusé à tort de pyromanie, mais ces peines devraient être commuées en réclusion criminelle à perpétuité en raison d'un moratoire sur les exécutions, selon l'agence officielle.

Lire la suite