Ils veulent plus que le montant décidé par les autorités ivoiriennes. Pour des syndicats de travailleurs du privé, la revue à la hausse du SMIG qui passe de 60 000 à 75 000 FCFA ne résout pas la situation.

Lire la suite