Deux jours après l’attaque du poste des douanes de Béloko, des autorités préfectorales de la Nana-Mambéré et des responsables de la Minusca se sont rendus sur les lieux du drame. Ils ont constaté des dégâts importants. A première vue, dans la concession du bureau des douanes de Béloko, les dégâts sont énormes. Des carcasses d'une vingtaine de camions semi-remorques, transportant des marchandises et des voitures des particuliers, sont brûlés ainsi que des fûts de carburant. Le grand entrepôt d [...]

Lire la suite