Le ministère des Affaires étrangères respecte donc la demande du gouvernement burkinabé dénonçant l'accord de 2018 sur le statut des troupes françaises sur place.

Lire la suite ...