Imprimer
Catégorie : Courrier International
Quelques heures après l’annonce de la mort d’Idriss Déby, son fils Mahamat a pris la tête du pays, entouré de militaires. Un coup d’État, dénonce l’opposition, alors que la Constitution prévoit que le président de l’Assemblée nationale assume l’intérim. Mais le clan Déby semble ne pas vouloir céder le pouvoir.

Lire la suite