MIREPOIX-SUR-TARN - La dernière inspection, en 2017, “n’avait rien révélé de particulier”. Voilà ce qu’a déclaré le Conseil départemental de Haute-Garonne ce lundi 18 novembre après l’effondrement d’un pont suspendu à Mirepoix-sur-Tarn, près de Toulouse.Dans le drame, un camion au tonnage supérieur à la limite autorisée, et deux autres véhicules ont été précipités dans les eaux du Tarn.

Lire la suite