L’ambassadeur des Etats-Unis en République démocratique du Congo (RDC), Michael Hammer, a appelé lundi à Bruxelles les Européens à maintenir, tout comme Washington, les sanctions qu’ils ont imposées à une quinzaine de personnalités congolaises proches de l’ancien président Joseph Kabila, impliquées dans des violations des droits de l’homme entre 2015 et 2018.

Lire la suite