Dans sa volonté de puissance, la Chine noue des alliances pour pouvoir à terme constituer son propre pôle de développement, sans dépendre de l’Occident, juge la chercheuse Alice Ekman dans son ouvrage.

Lire la suite