Ouagadougou a réclamé, le 23 janvier, via le porte-parole de son gouvernement, le départ des troupes françaises. Mais Paris réclame que cette décision soit endossée par le chef de la junte en personne.

Lire la suite