Suite à l'interview accordée à Jeune Afrique par Zephirin Diabré président de l'UPC, "des officines malveillantes ont lancé contre lui une campagne de dénigrement" lui attribuant une "liaison avec des contacts extérieurs."
Dans le communiqué ci-après, le secrétariat national à l'information et à la communication du parti apporte un démenti à ces publications.
Il annonce par ailleurs que des poursuites seront enclenchées contre les auteurs de ces publications "dans le souci de faire jaillir la vérité." (...)

- Politique

Lire la suite