Pour les besoins de l'album « Les Voleurs du Marsupilami », Franquin s'était aventuré à dessiner le football. Il avait adoré.

Lire la suite