« L'Allemagne ne bloque pas l'Europe sur les questions énergétiques », assure par ailleurs le numéro 2 du gouvernement allemand (venu des Verts) dans une interview. Robert Habeck reconnaît que la mondialisation a changé et que, face aux initiatives américaines, l'UE doit revoir ses logiciels.

Lire la suite ...