L’Iran a affirmé, hier, avoir mis en garde Washington contre une saisie de son pétrolier, rapporte l’AFP citant la diplomatie iranienne. Il a quitté la veille les eaux du territoire britannique de Gibraltar, où il était retenu depuis le 4 juillet.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault