Le scrutin du 24 février a connu son épilogue, au regard de l’appréciation des observateurs de l’Union européenne, de la Cedeao comme de la Société civile sénégalaise, cette opération n’a souffert d’aucun manque de transparence, ce qui a sans équivoque embelli l’image de notre démocratie et, au-delà, de notre pays.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault